Actualités

Partager sur :
06 juin 2020
Vie du réseau

4 mois à Montréal et des résultats prometteurs pour la thèse d'Anthea

Vue 8 fois

Anthea Comellini (S 2017) est partie début janvier à Montréal afin d’y poursuivre les recherches sur sa thèse qui vise à développer des algorithmes de navigation pour permettre la capture des débris spatiaux en orbite autour de la Terre.

La Fondation lui a remis une bourse lui permettant d’effectuer cette expérience. Elle raconte…

https://www.fondation-isae-supaero.org/fr/reportage/4-mois-a-montreal-et-des-resultats-prometteurs-pour-la-these-d-anthea.php 

« Dans le cadre de ma thèse, le séjour à l’Ecole Polytechnique de Montréal (EPM) a été organisé pour me permettre de pouvoir travailler avec le Prof. Jérôme Le Ny (X98, PhD au Massachusetts Institute of Technologie et Directeur du « Mobile Robotics and Autonomous Systems Laboratory ») et profiter de sa connaissance en robotique. ..

PENDANT CES QUATRE MOIS JE SUIS ARRIVÉE À TROUVER UNE SOLUTION POUR UN DES TROIS AXES DE RECHERCHE CONCERNANT MA THÈSE:

Mon projet de thèse vise à développer des algorithmes de navigation pour permettre la capture des débris spatiaux en orbite autour de la Terre.

L'ADR ne peut pas être effectué par des missions habitées, et plusieurs stratégies sont à l'étude dans le monde. La stratégie adoptée par l'ISAE-SUPAERO et Thalès-Alenia-Space (qui co-encadre la thèse CIFRE) consiste à développer des systèmes robotiques autonomes (satellites chasseurs) capables de détecter le débris à enlever (cible), de se rapprocher en toute sûreté puis venir le capturer pour le désorbiter. «

Source site Fondation ISAE-SUPAERO du 3 juin 2020



J'aime

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.