Nous contacter

association@isae-alumni.net


Bureau de Paris

Le secrétariat sera fermé
du 27 juillet au 28 août inclus

01 40 71 09 09
35 Rue le Marois, Paris 16

  

Bureau de Toulouse

05 61 33 83 10
Campus ISAE SUPAERO

Bât. 61 - 1er étage - Bureau n°1201


Actualités

27/10/2016 Pluie de récompenses pour Jean-Marc Belloir, doctorant CNES/CEA - Section : Article

Jean-Marc Belloir, doctorant CNES/CEA-DAM, en fin de thèse à l’ISAE, en photo, s’est vu décerner le prix Paul Phelps Award 2016 à la conférence NSREC 2016 (Nuclear Symposium on Radiation Components).

Ce prix constitue une reconnaissance internationale décernée aux étudiants dans le domaine des effets des radiations sur la microélectronique. Peu de temps après, en septembre 2016, le jeune thésard a reçu le prix Best student paper award à la conférence RADECS 2016, évènement européen organisé chaque année.

Ce prix récompensait à la fois la présentation orale de Jean-Marc Belloir à RADECS 2015   (Radiation Effects on Components and Systems) et l’article scientifique associé, paru dans le journal de rang A, IEEE TNS en 2016.

Une nouvelle génération de capteur d’images

La thèse de Jean-Marc Belloir, un passionné d’astronomie, a pour thème les effets des radiations sur les capteurs d’images CMOS ( Complementary Metal Oxide Semiconductor, technologie de fabrication de composants électroniques et par extension, les composants fabriqués selon cette technologie).

Jusqu’à aujourd’hui, la plupart des  instruments d’imagerie pour le spatial était équipée de la technologie CCD (Charge Coupled Device).

« Aujourd’hui, les capteurs d’images CMOS ont envahi le marché commercial des capteurs d’images. Ils nous sont particulièrement indispensables puisqu’ils équipent tous les smartphones. Encore peu utilisés dans les missions spatiales, ils seront demain incontournables. Mon travail de thèse nous permet d’avancer dans cette voie », explique Jean-Marc Belloir qui soutiendra sa thèse en novembre 2016.

Dans les pas d’un ingénieur du CNES

Curieuse répétition de l’histoire, les travaux scientifiques du jeune thésard sont encadrés au CNES par Cédric Virmontois (D 2012 I) lauréat des mêmes prix en 2012, sur le même thème. Aujourd’hui Cédric travaille au CNES sur les capteurs d’image CMOS pour la très haute résolution, dans le cadre du programme OTOS (Observation de la Terre  optique super résolue).

Il travaille parallèlement au développement d’une micro-caméra appelée à équiper plusieurs projets : l’instrument SuperCam de MSL2020, les stars trackers de OneWeb, le véhicule lunaire indien Team Indus, le monitoring des plateformes et stations…

« Une technologie typique de la génération Y, qui se voit déjà partout ! » s’amuse Cédric Virmontois.

Site CNES

Bookmark and Share

Vous devez être logué pour laisser des commentaires.

Ajoutez un message personnel