Nous contacter

association@isae-alumni.net


Bureau de Paris

Le secrétariat sera fermé
du 27 juillet au 28 août inclus

01 40 71 09 09
35 Rue le Marois, Paris 16

  

Bureau de Toulouse

05 61 33 83 10
Campus ISAE SUPAERO

Bât. 61 - 1er étage - Bureau n°1201


Actualités

16/12/2017 Un garage dans les étoiles contre la pollution spatiale - Section : Article

Le garage spatial ferait baisser le nombre de débris en orbite autour de la Terre, visibles sur cette modélisation. L'école d'ingénieurs ISAE-SUPAERO de Toulouse travaille sur ce projet qui pourrait voir le jour vers 2025.

Près de 170 millions de débris divers gravitent dans l'espace. Parmi eux, près de 29 000 objets d'environ une dizaine de centimètres représentent un danger capable de percuter un satellite ou d'exploser, générant ainsi de nouveaux débris.

C'est pour éviter ces accidents et diminuer cette pollution que Stéphanie Lizy-Destrez (S 1995 - D 2015 S) enseignante-chercheuse est  responsable de la chaire concepts spatiaux avancés à l'ISAE-SUPAERO, (appelée « SAC LAB). Cette chaire ISAE est financée par la Fondation ISAE‑SUPAERO, Arianegroup  et le groupe AIRBUS *.

Stéphanie Lizy-Destrez travaille depuis quelques mois avec ses élèves sur l'idée de créer une station-service spatiale. Un sujet loin de la science-fiction puisque le projet est soutenu par Airbus et Ariane Group.

 300 accidents à cause des débris spatiaux

« Au lieu de remplacer les satellites vieillissants, on peut étendre leur vie de cinq à dix ans grâce à de la maintenance et à de la réparation sur place, dans un garage géré à distance, explique Stéphanie Lizy-Destrez (S 1995 - D 2015 S), ici en photo. On pourrait récupérer ce qui est utilisable sur certains satellites ou créer de nouveaux composants. Ce n'est pas un problème récent puisque, depuis Spoutnik, les débris spatiaux existent et ont créé près de 300 accidents. »

 Le projet en est au stade des études préliminaires, mais les chercheurs espèrent que cette station spatiale robotisée verra le jour aux environs de 2025.

Le Parisien du 12/12/2017 de Julie Rimbert

* Nota bene par l'Amicale

Bookmark and Share

Vous devez être logué pour laisser des commentaires.

Ajoutez un message personnel