Nous contacter

association@isae-alumni.net


Bureau de Paris

Le secrétariat sera fermé
du 27 juillet au 28 août inclus

01 40 71 09 09
35 Rue le Marois, Paris 16

  

Bureau de Toulouse

05 61 33 83 10
Campus ISAE SUPAERO

Bât. 61 - 1er étage - Bureau n°1201


Actualités

29/09/2018 Un doctorant au sein d’un laboratoire en neurosciences de renommée mondiale - Section : Article

Soutenu par la Fondation, Kevin VERDIERE, doctorant au sein du département Neuroergonomie et Facteurs Humains (DCAS)  de l’ISAE-SUPAERO a passé 3 mois à l’université de Californie à San Diego. Intégré au sein du laboratoire « Swartz Center for Computational Neuroscience » (SCCN), Kevin nous livre ses impressions.

Catégorie : Bénéficiaires et lauréats

Quelles ont été tes motivations ?

J’avais envie d’acquérir de nouvelles compétences en traitement de signal dans un laboratoire de référence en neurosciences. Mon objectif était de collaborer sur l’analyse de signaux neurophysiologiques acquis à l’ISAE-SUPAERO et de côtoyer des experts internationaux en traitement de données neurophysiologiques.

Qu’est-ce que t’a apporté ce séjour ?

Sur le plan académique, j’ai pu développer mes compétences, grâce aux outils mis à ma disposition tels que le logiciel EEGLab créé par le SCCN. Ce logiciel d’open-source est une référence dans l’analyse de signaux d’origines cérébrales. Il est également aujourd’hui le plus utilisé dans ce domaine. En effet, le SCCN est à l’origine de l’implémentation d’algorithmes de Séparation de Source à l’Aveugle (BSS) tel que l’Analyse en Composantes Indépendantes (ICA). Ces algorithmes permettent notamment d’identifier des sources d’activités cérébrales indépendantes à partir d’enregistrements électrophysiologiques.

J’ai pu améliorer mes compétences en côtoyant des experts et en participant à des conférences et séminaires, qui m’ont ouvert à de nouvelles opportunités, comme un post-doctorat à la suite de ma thèse.

Sur le plan personnel, cette mobilité doctorale m’a donné l’occasion de réaliser mon premier voyage aux Etats-Unis et d’améliorer ma pratique de la langue anglaise tant à l’écrit qu’à l’oral. J’ai pu aussi y retrouver le Professeur Daniel Callan, chercheur associé au DCAS de l’ISAE-SUPAERO qui m’a fait partager un vol à bord de son Ryan PT-22, avion d’entrainement militaire de la seconde guerre mondiale.

Quelles sont les opportunités liées à ce séjour ?

Cette mobilité va me permettre d’apporter de nouvelles compétences en analyses de signaux et de faire progresser l’équipe de recherche. Grâce à cela, nous pourrons publier des articles dans des journaux scientifiques à fort impact.

De nouvelles collaborations entre l’ISAE-SUPAERO et le SCCN ont vu le jour, laissant apparaître un développement sur les compétences et le rayonnement de l’équipe de NeuroErgonomie et Facteurs Humains de l’Institut.

Source site Fondation ISAE-SUPAERO Publié le : 26/09/2018

Bookmark and Share

Vous devez être logué pour laisser des commentaires.

Ajoutez un message personnel