Nous contacter

association@isae-alumni.net


Bureau de Paris

Le secrétariat sera fermé
du 27 juillet au 28 août inclus

01 40 71 09 09
35 Rue le Marois, Paris 16

  

Bureau de Toulouse

05 61 33 83 10
Campus ISAE SUPAERO

Bât. 61 - 1er étage - Bureau n°1201


Actualités

26/01/2019 Une collaboration scientifique entre l’ISAE-SUPAERO et l’Université du Massachusetts - Section : Article

Bénéficiaire d’une bourse de la Fondation, Yannick Bury, professeur à l’ISAE-SUPAERO au sein du département d’aérodynamique et propulsion a passé trois mois au Natick Soldier Research Development and Engineering Center (NSRDEC), à l’Université du Massachusetts à Lowell (UMass Lowell).

Catégorie : Bénéficiaires et lauréats

Quels étaient les objectifs de cette mission ?

Les enjeux de mon séjour de 3 mois a été d’engager une collaboration pérenne entre le NSRDEC, l’UMass Lowell, l’US Air Force Academy et l’ISAE-SUPAERO. Cette collaboration devrait permettre de réaliser des avancées importantes dans la recherche sur l’interaction fluide structure (FSI) autour d’éléments de systèmes dédiés à l’aérolargage (largage de matériel ou de parachutistes par avion.), et plus généralement autour de tout système ou vecteur « souple » soumis à un écoulement instationnaire.

Quel  a été le sujet d’étude choisi dans cette collaboration ?

Nous nous sommes intéressés aux voilures souples pour l’aérolargage et à leur optimisation. Les interactions étroites avec les équipes de recherche du NSRDEC et avec le laboratoire HEROES (Harnessing Emerging Research Opportunities to Empower Soldiers) de l’UMass Lowell ont permis de dégager un sujet de recherche majeur et porteur en termes de publications, conférences internationales, co-encadrements de thèses de Doctorat.

Le sujet retenu concerne l’étude par approche couplée numérique et expérimentale des modes vibratoires de lignes de suspente de parachute par « cyber-physical-fluid approaches ».
Dans un premier temps, l’objectif sera de mieux comprendre les couplages qui s’opèrent entre les vibrations de ces suspentes sous l’influence du vent relatif et de la charge portée. Nous étudierons également la dégradation résultante des performances aérodynamiques de la voile, de sa furtivité acoustique et de son contrôle, ainsi que l’impact sur le maintien opérationnel du système, par une dégradation prématurée des voiles aux points de jonction avec les suspentes.

Quelles sont les personnes directement concernées par ce sujet ?

Ce sujet intéresse au premier plan l'armée américaine, qui développe des parachutes guidés de façon autonome pour livrer des charges aux troupes sur le terrain. C’est dans ce contexte que notre collaboration, aujourd’hui initiée par le co-encadrement d’une thèse de doctorat à l’UMass-Lowell prend sens. Les enjeux soulevés agrègent plusieurs disciplines de la physique et de l’ingénierie tels que les propriétés matière des matériaux polymères tissés, les lois de comportement mécanique non linéaires anisotropes, l’aérodynamique expérimentale, la modélisation numérique des écoulements complexes et chaotiques.

« Ce séjour de recherche a répondu à toutes nos attentes, scientifiques et collaboratives. Je tiens à nouveau à exprimer mes sincères remerciements à la Fondation pour son aide financière qui a permis la réalisation de cette mission enrichissante. »

Source site Fondation ISAE-SUPAERO du 25/01/2019


Bookmark and Share

Vous devez être logué pour laisser des commentaires.

Ajoutez un message personnel