AstEx / Projet Diamant

Présentation

Alan ALLART, Damien COURTEVILLE et Thibaut FORMOSA sont 3 étudiants de l’ISAE-SUPAERO, promotion 2021, amateurs passionnés qui se lancent dans un défi ambitieux :  Le projet Diamant.

Ce projet a pour objectif la construction d’une réplique à échelle 1:13 de la fusée française Diamant-BP4. La fusée sera déclinée en deux versions en vue de participer à deux conventions internationales encadrées par la Tripoli Rocketry Association et rassemblant des équipes d’astronautique amateur du monde entier : 

  • La première version sera lancée à l’ALRS en Suisse. Ce lancement aura un plafond d’altitude fixé à 2 km et permettra de qualifier les systèmes de la fusée. 
  • La deuxième version sera lancée au LDRS aux États-Unis, la plus grande convention de lancement de fusées amateures du monde en termes de participants et de public (LDRS). À ce lancement la fusée  culminera aux alentours de 4 km et atteindra des vitesses supersoniques, environ 420 m/s.

 

Innovations technologiques

L’équipe DIAMANT-BP4 dispose déjà d’une expérience conséquente dans les projets de fusée, et cherche cette fois-ci à calquer ses procédures sur des standards industriels. Cette fusée sera l’occasion de tester de nouvelles technologies visant à augmenter et quantifier sa performance (hauteur et vitesse maximales, taux de vibration... etc.) mais aussi à établir des architectures plus génériques facilitant le développement.

DIAMANT-BP4 sera conçue et produite de A à Z par l’équipe, à l’exception du moteur. Cela comprend notamment :

  • Une structure pouvant s’adapter facilement à différents moteurs afin de respecter les plafonds d’altitude des différents lancements avec un minimum de changements.
  • Un fuselage composite-aluminium lisse pour alléger la structure.
  • Un parachute central à double déploiement, pour minimiser la dérive lors de la retombée tout en garantissant un choc à l’atterrissage minimal.
  • Une case à équipements stackable, permettant l’ajout de modules ultérieurs (capteurs additionnels, télémesure, gestion de caméras, ...) .
  • Une architecture de logiciel de vol modulaire afin de s’adapter facilement aux différentes configurations de la case à équipements.
  • Une batterie de capteurs et deux caméras permettant de récolter de nombreuses données pour améliorer les futurs lancements.

 

Déroulement

Au vu de la taille et de l’ambition technologique de ce projet, celui-ci sera réparti sur 3 ans avec plusieurs phases distinctes :

  • L’année 2020-2021 sera focalisée sur le développement d’un prototype fonctionnel et sur le perfectionnement de technologies et de procédés de fabrication éprouvés. Cette période sera également axée sur l’obtention des certifications nécessaires à la manipulation des moteurs-fusées auprès de la Tripoli Rocketry Association.
  • De 2021 à 2022, l’équipe s’emploiera à la fabrication complète de la fusée et la lancera à l’ALRS  en Suisse pour qualifier les systèmes.
  • De 2022 à 2023, l’équipe produira les nouveaux systèmes pour la deuxième version de la fusée  et la lancera au LDRS aux USA.

 

Club AstEx

Le projet Diamant vise aussi à susciter l’intérêt du public autour de l’astromodélisme, un hobby (trop) peu répandu en France par rapport à d’autres grandes nations du spatial (États-Unis et Russie). Pour cela, l’équipe a crée le club astronautique expérimentale AstEx, qui vise à rassembler les Alumni de l’ISAE-SUPAERO et de l’ENSICA passionnés d’astromodélisme, et dont la fusée DIAMANT-BP4 est le projet fondateur.

 

Les certifications Tripoli Rocketry Association

Les rassemblements auxquels sera lancée la fusée sont organisés par la Tripoli Rocketry Association qui est une association internationale basée aux Etats-Unis rassemblant des universités et des particuliers autour de la construction de fusées amateurs. Ces fusées étant propulsées par des moteurs fusées solides haute puissance, les lancements sont soumis à une législation stricte.  Tripoli délivre ainsi à ses membres trois niveaux de certification (L1, L2 et L3) les autorisant à lancer les fusées avec des moteurs dont la puissance maximale dépend de leur niveau de certification. Un niveau de certification s’obtient en passant un examen écrit et en lançant, sous la supervision d’un membre expérimenté, une fusée dont la puissance correspond au niveau de la certification visée.

Pour le projet Diamant, les membres de l’équipe devront passer le niveau de certification L1 et L2 avant le lancement en Suisse. Pour ce faire, chaque membre construira et lancera sa propre fusée de certification.

Partenaires

Matthieu COMPIN, référent technique espace de l'ISAE-SUPAERO, accompagne la réalisation de ce projet.

De son côté, l’Association des Alumni souhaite dynamiser et favoriser l’essor de projets étudiants en partenariat avec les Alumni, suite à la récente création du pôle relation clubs techniques au sein du chapitre toulousain : Diamant BP4 présente l’opportunité parfaite de concrétiser ce partenariat. C’est ainsi que le projet de club technique AstEx (Astronautique Expérimentale) est en cours de création au sein de l’Association pour donner un cadre aux projet de fusées amateur comme Diamant BP4. Une première étape a déjà été franchie avec la tenue début juin de la revue de conception préliminaire de Diamant BP4, durant laquelle les étudiants et Alumni ont pu partager les recommandations utiles au futur succès de cet ambitieux projet ! 

Nous avons la joie et l’honneur d’avoir sollicité le parrainage de Jean-Gérard ROUSSEL, ancien chef du projet Diamant B-P4 au CNES, ainsi que l’expertise d’Isabelle RONGIER (SUPAERO 1988), directrice de la qualité ArianeGroup.

Jean-Louis MARCÉ (Vice-président de l’amicale des Alumni, qui a sollicité avec succès les nouveaux parrain et marraine du club) , Nghia HOANG (Master ISAE 2012-responsable pôle Animation du chapitre Toulousain de l'association des alumni) et Grégory PERSONNE (SUPAERO 1997, responsable pôle Relation Clubs Techniques du chapitre Toulousain) complètent le comité de revue.

Organisateurs / Responsables