Actualités

Partager sur :

Le pionnier de l'hydrogène, Olivier Savin (S1994), président de Blue Spirit Aero

08 novembre 2022 Article
Vue 62 fois

Fondée en 2020 à Rueil Malmaison (92), la start-up qu'Olivier Savin préside conçoit des avions légers intégrant plusieurs groupes motopropulseurs électriques à hydrogène.

"Dans un premier temps, nous développons un avion d'aéroclub de quatre places qui pourrait être certifié fin 2026", explique Olivier Savin.

Puis viendront les appareils de plus grande capacité, jusqu'au quatorze places, susceptibles de voir le jour après 2030.

Si la feuille de route est ambitieuse, le parcours de son initiateur parle pour lui.

 

Cet ingénieur aéronautique, diplômé de l'ISAE-SUPAERO, de l'Universtié Paris-Sud et de Stanford  University, a fait ses classes aux Etats-Unis chez Honeywell puis General Electric, avant de reposer ses valises en France en intégrant Dassault-Aviation. "Pendant dix-huit ans, j'y ai ai participé, à mon niveau, à l'émergence de la filière hydrogène", confie-t-il.

 

Sa position de précurseur, reconnue par ses pairs, l'amène alors à se lancer dans l'aventure entrepreneuriale avec Blue Spirit Aero. Basé en région parisienne, Olivier Savin pilote aujourd'hui une équipe de six personnes implantée à Toulouse.

Un positionnement qu'il entend bien pérenniser, lui qui nourrit le projet d'installer une première chaîne de production dans le futur campus hydrogène de Toulouse-Francazal à l'horizon 2025.

Rien n'est pour l'heure acté mais "nous aurions toute notre place dans la plateforme qui est en pleine mutation", estime le chef d'entreprise qui envisage de produire, à terme, jusqu'à 120 appareils par usine et par an.

Entre-temps, Blue Spirit Aero devrait enrichir son équipe de dix nouveaux talents d'ici à mi-2023 et procéder à de stratégiques tours de table financiers.

 

Article paru dans Air et Cosmos de novembre 2022.




3
J'aime

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.