Actualités

Partager sur :

Soirée de remise des prix de l'ISAE-SUPAERO, l'Association des Alumni a remis le prix Mayoux-Dauriac Aéronautique aux 2 lauréats ex-aequo Martin Gros et Hugo Sanchez

13 décembre 2022 Article
Vue 421 fois

Ce prix, richement doté grâce à la générosité de notre camarade Maurice-Mayoux (A&M 1920 et SUPAERO 1924), est remis chaque année depuis plus de 20 ans à des élèves-ingénieurs diplômés dans l'année de l'ISAE-SUPAERO.

Martin Gros (3ème en partant de la gauche) et Hugo Sanchez (4ème)

Maurice-Mayoux est décédé en 1997 à Paris à l'âge de 94 ans. Marié sans enfant et veuf de son épouse (née Dauriac) depuis 1962, il exprime la volonté que soient créés, avec le produit de ses biens légués à la société des Ingénieurs des Arts et Métiers, des prix de français pour les élèves des Arts et Métiers et des prix de mécanique pour les élèves de SUPAERO, en y associant le nom de son épouse.

En vertu de ce legs, ISAE SUPAERO ENSICA Alumni gère chaque année la remise du prix Mayoux-Dauriac Aéronautique.

Ce prix récompense un ou plusieurs élèves ingénieurs, en dernière année du cursus ingénieur de l'ISAE-SUPAERO, pour des projets pratiques réalisés dans le cadre de la scolarité et des divers stages effectués.
Les candidats sont jugés sur dossiers démontrant l'utilisation des connaissances acquises à l'Ecole dans l'exercice d'une ou plusieurs des facettes du métier d'ingénieur et leur application à des réalisations concrètes.
Les projets réalisés sont jugés sur leur utilité pour l'industrie ou les services et sur leur bilan économique.

 

Cette année, le jury a récompensé deux projets ex-aequo :

  • Lanceur Autophage Hybride, projet porté par Martin GROS.
  • Contrôles automatiques de vol sur drones, avion militaire Rafale et business jet Falcon, projet porté par Hugo SANCHEZ 

Le premier a été jugé très disruptif, innovant tant sur les projets de lanceur actuels ou en cours de développement que par rapport au brevet initial, la propulsion autophage hybride solide/liquide constituant une rupture technologique importante. En revanche, le projet reste à l’heure actuelle une étude générale, dont les premiers essais de démonstration de concept sont à l’état de préparation.

Il présente, comme bien des projets disruptifs, des risques certains : faisabilité de l’architecture proposée, validation des matériaux (carburant structural résistant aux turbulences atmosphériques en début de vol), faisabilité technologique des différents équipements, réalisation dans des délais acceptables (dont l’industrialisation).

Bien que le projet puisse démarrer de façon « scalable », il nécessitera des moyens financiers importants.

Il s’agit d’un projet important, de type « recherche », susceptible, comme bien des projets primés précédemment d’aboutir à l’éclosion de société « start-up ».

 

Retrouvez Martin Gros : https://www.youtube.com/watch?v=2n9z1JyeGas en vidéo sur la chaîne Youtube de l'association

Le deuxième est jugé plus conventionnel et est réparti sur plusieurs applications.

Mais ses implications technologiques, industrielles et économiques ont été jugées favorablement.
Dans un contexte militaro-politique actuellement très tendu, l’apport du projet au développement de drones, ou à la diminution de la charge des pilotes de l’aéronavale paraissent importants.
Le projet est bien structuré, y compris dans son analyse économique.
Le projet reflète bien le travail et les compétences d’un ingénieur Supaéro. Il s’agit d’un projet industrialisable à court terme. 

 

Retrouvez Hugo Sanchez : https://youtu.be/z8V70RJk6qE

en vidéo sur la chaîne Youtube de l'association

 

Les 2 lauréats se sont vus remettre par Christian Dedieu (ENSICA 75), président d'honneur d'ISAE SUPAERO ENSICA Alumni, un chèque de 5 000€, le diplôme du prix Mayoux-Dauriac et le livre des 10 ans de l'ISAE.

 

Retrouvez tous les lauréats des éditions précédentes du prix Mayoux-Dauriac Aéronautique sur le site de l'association.

Beaucoup des projets primés ont abouti à la création et la réussite de sociétés start-up développées par d’anciens lauréats, comme Fabien Apper (SUPAERO 2015), co‑créateur de U SPACE, Paul Lascombes (SUPAERO 2017), co‑créateur d’EXOTRAIL, Mathieu Vandebrouck (SUPAERO 2018), co-créateur d’HINFACT, Eloa Guillotin et Hugo Tarlé (tous 2 SUPAERO 2020), créateurs de BEYOND AERO, etc...

 

Crédits photos de cette page : Aude Lemarchand




4
J'aime

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.