Actualités

Guillaume Ondongh-Essalt reçoit son prix des mains de Nghia HOANG  (M 2012), co-animateur du chapitre toulousain. Guillaume Ondongh-Essalt reçoit son prix des mains de Nghia HOANG (M 2012), co-animateur du chapitre toulousain.
Partager sur :
11 janvier 2022
Article

Remise du prix Mayoux-Dauriac le 3 décembre 2021

Vue 38 fois

Comme chaque année, c’est au cours de la soirée des talents que ISAE SUPAERO ENSICA Alumni a remis le prix Mayoux-Dauriac. Cette année, c’est Nghia HOANG, co-animateur du chapitre toulousain qui représentait notre association pour cette cérémonie malheureusement écourtée et moins festive qu’à l’accoutumé pour cause de crise sanitaire.

Mais qu’est-ce que le prix Mayoux-Dauriac ?

Le prix Mayoux-Dauriac est un prix d’excellence remis par l’Association des Alumni en exécution du testament de notre camarade Maurice Mayoux.

Maurice Mayoux est né en 1903 à Châlons sur Saône. Il est d’abord diplômé des Arts et Métiers en 1923, puis de l’Ecole de Mécanique appliquée de l’Aéronautique (le nom de SUPAERO à l’époque) en 1924.

Il fait son service militaire dans l’armée de l’air, puis entre chez Schneider au Creusot en 1928 comme spécialiste de la motorisation des navires et sous-marins construits par la société. Il fera toute sa carrière dans ce groupe industriel.
En 1939 il est rappelé dans l’armée de l’air, il est alors capitaine.
A la fin de la guerre, il rejoint le groupe Schneider dans lequel il poursuit sa carrière jusqu’en 1967 toujours dans le domaine des constructions navales, en bureau d’études, puis en tant que technico-commercial, avant d’en devenir un des directeurs.
De 1968 à 1975, il exercera comme ingénieur conseil au bureau Veritas.
Une belle carrière très classique d’ingénieur Gadzart et SUPAERO.

Il décède à Paris le 4 septembre 1997 à l’âge de 94 ans.

Marié sans enfant et veuf de son épouse (née Dauriac) dès 1962, il exprime sa volonté que soient créés,  avec le produit de ses biens légués à la société des Ingénieurs Arts et Métiers, des prix de français pour les élèves des Arts et Métiers et des prix de mécanique pour les élèves de SUPAERO, en y associant le nom de son épouse.

C’est en exécution de cette volonté que l'Association SUPAERO, désormais ISAE SUPAERO ENSICA Alumni, désignée dans le testament de Maurice Mayoux, remet chaque année le prix Mayoux-Dauriac Aéronautique, destiné à récompenser l’utilisation des connaissances acquises à l’ISAE-SUPAERO dans l’exercice d’une ou plusieurs des différentes facettes du métier d’ingénieur. Il s’agit de valoriser des réalisations pratiques ,des projets, jugées sur leur utilité pour l'industrie ou les services et dont l’intérêt ou la viabilité économique doit être démontrée.

 

Le prix Mayoux Dauriac Aéronautique récompense un ou plusieurs élèves, en dernière année du cursus ingénieur de l’ISAE pour ses réalisations pendant sa scolarité et les divers stages effectués, y compris en césure.

Grâce à la générosité de Maurice Mayoux et à la saine gestion financière de son leg, par  la société des Ingénieurs Arts et Métiers, ce prix est assez richement doté. Il permet d’attribuer, selon les années, en fonction de la qualité des dossiers présentés et des revenus du leg, de 1 à 3 prix d’un total  pouvant dépasser 10 000 Euros.

 

Cette année nous n’avions malheureusement qu’un seul lauréat à récompenser : le prix Mayoux Dauriac 2021 a été attribué à Guillaume Ondongh-Essalt

Cette année le prix Mayoux Dauriac récompense un seul lauréat mais avec 2 projets réalisés :

- le premier chez Safran Cabin en Thaïlande dont le site est spécialisé dans la fabrication des trolleys, casiers, compacteurs d’ordures, climatiseurs, réfrigérateurs et autres inserts électroniques pour équiper les cabines d’avions commerciaux. Le stage de césure de Guillaume a permis de moderniser les procédés de devis et de certification de fabrication, en s’appuyant sur les enseignements de gestion de projet et de programmation informatique de l’ISAE-SUPAERO.

- et le second à Singapour chez Kacific Broadband Satellites, une entreprise de télécommunications ayant pour mission de fournir l’accès internet aux populations isolées d’Asie du sud-est et du Pacifique. Le projet réalisé dans son deuxième semestre de césure par Guillaume a permis d’optimiser la rentabilité économique de la bande passante des faisceaux satellitaires disponibles sur le satellite Kacific1. Pour cette réalisation, il s’est appuyé sur les enseignements de la filière Sciences de Données et de la Décision de l’ISAE-SUPAERO.

 

Toutes nos félicitations à Guillaume pour son prix et nous espérons que de son exemple fera de nombreux  émules parmi les étudiants de la promotion 2022.




J'aime

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.