News

Share with :
28 August 2020
Vie du réseau

POUR ÉCOUTER LES PREMIERS SONS DE LA PLANÈTE MARS, LE ROVER PERSEVERANCE EMBARQUE LE MICROPHONE DE L'ISAE-SUPAERO

Vue 90 times

Très attendue, la mission Mars 2020 de la NASA sera lancée cet été. À son bord, le rover « Perseverance » débarquera sur la planète rouge d’ici février 2021 après plus de 7 mois de voyage. SuperCam, instrument sophistiqué franco-américain installé sur le mat du rover étudiera grâce à ses différentes technologies, l’environnement de la planète. Le microphone martien développé par nos chercheurs est l’un des outils de SuperCam, il enregistrera pour la première fois le son de Mars !

Le 20 juillet journée martienne à la Cité de l’espace // lien : https://www.cite-espace.com/eveneme… David Mimoun et Batiste Chide partageront avec d’autres experts et le public leurs connaissances sur les explorations de la planète rouge

LA MISSION MARS 2020 D’ici mi-août, la NASA profitera (…)

LA MISSION MARS 2020 D’ici mi-août, la NASA profitera d’une fenêtre de tir, disponible tous les 26 mois, pour lancer depuis Cap Canaveral en Floride la fusée Atlas V qui emportera la mission Mars 2020. Le rover Perseverance se déploiera début 2021 avec pour objectif principal de récolter des échantillons de Mars afin de déterminer s’il y a eu ou non de la vie sur la 4ème planète du système solaire. Concrètement le rover étudiera les conditions d’habitabilité de Mars et recherchera des traces d’une vie passée sur la planète rouge. Il collectera des échantillons qu’il encapsulera afin qu’ils puissent être rapportés sur Terre par de futures missions en cours de préparation.

LE CONSORTIUM SUPERCAM CONFIE À L’ISAE-SUPAERO LE DÉVELOPPEMENT DU MICROPHONE EMBARQUÉ SUR PERSEVERANCE 

Parmi les 7 instruments scientifiques de la Mission Mars 2020, SuperCam, développé conjointement par le Los Alamos National Laboratory (LANL, Los Alamos) et un consortium de laboratoires français du CNRS et des universités, sous la direction scientifique de l’Institut de Recherche en Astrophysique et Planétologie (IRAP, Toulouse) et la responsabilité du CNES, étudiera la chimie et la minéralogie des roches et des sols de Mars, ainsi que la composition de son atmosphère.
Afin de renforcer SuperCam, l’ISAE-SUPAERO, en collaboration avec l’IRAP, et soutenu par le CNES, a proposé à la NASA d’intégrer un microphone pour compléter les éléments optiques et électroniques de SuperCam. Une équipe de 5 chercheurs et ingénieurs du groupe de recherche Systèmes Spatiaux en Planétologie & Applications de l’ISAE-SUPAERO travaille depuis plus de 5 ans sur ce projet. « Il y a eu plusieurs tentatives d’embarquer un microphone à bord d’une mission vers Mars, toutes infructueuses, et c’est la première fois que la NASA en sélectionne un pour sa plus-value scientifique » explique David Mimoun responsable scientifique du microphone.

UNE 1ÈRE MONDIALE : ENTENDRE LES SONS DE LA PLANÈTE MARS GRÂCE AU MICROPHONE 


Mars qui est une planète très poussiéreuse nécessite que le rover d’exploration vaporise la roche à l’aide d’un laser pour la rendre visible. Le microphone, un modèle grand public spécifiquement adapté pour résister à l’environnement martien, poursuit plusieurs objectifs scientifiques et techniques originaux :

L’étude du son associé aux impacts laser sur les roches martiennes afin de mieux connaître leurs propriétés mécaniques de surface. L’amélioration de la connaissance des phénomènes atmosphériques comme la turbulence du vent, les tourbillons de poussière, les interactions du vent avec le rover lui-même. La compréhension de la signature sonore des différents mouvements du rover par exemple les opérations du bras robotique et du mât, roulage sur sol normal ou accidenté, surveillance des pompes, etc.

CAPTER LE SON ET L’ANALYSER POUR FAIRE AVANCER LA SCIENCE ATMOSPHÉRIQUE 

Grâce à une calibration effectuée sur Terre dans une chambre reproduisant les conditions « martiennes », les enregistrements pourront aider à caractériser les différents types de matériaux analysés par l’instrument SuperCam.

Baptiste Chide, doctorant à l’ISAE-SUPAERO, a été en charge de l’étalonnage du microphone. Pour cela, il a réalisé de nombreux tests en laboratoire dans un environnement thermique et atmosphérique semblable à celui de Mars afin d’étudier le bruit de l’impact du laser sur différents types de roches. « Grâce à une collection de sons de référence, nous serons en capacité de comprendre et d’analyser les sons obtenus » précise-t-il.

Tendez l’oreille d’ici quelques mois pour découvrir l’ambiance sonore de Mars !



1
J'aime

Comments

You have to be logged in to leave a comment Log in