News

Share with :
06 October 2020
Article

Bertrand Piccard et Catherine Maunoury appellent dans une tribune à cesser l' « avion bashing »

View 17 times

L’explorateur Bertrand Piccard, président de la Fondation Solar Impulse, et Catherine Maunoury, championne du monde de voltige aérienne, présidente de l’Aéro-Club de France, appellent à « ne pas se tromper de combat » sur l’aérien dans une tribune publiée le 4 octobre par le Journal du Dimanche. Si l’aviation est un « bouc émissaire » facile dans la lutte contre le réchauffement climatique, les auteurs de la tribune expliquent que l’étude des sources mondiales de CO2 « montre que les plus importantes proviennent des moteurs à combustion, des bâtiments mal isolés, des chauffages et climatisations inefficients. Mais l’impuissance à résoudre ces énormes problèmes de façon systémique ne devrait pas justifier de se retourner contre des cibles de moindre importance ». En ce qui concerne l’aviation, « les émissions de CO2 par passager ont diminué de 80% au cours des 70 dernières années pour ne plus représenter, avant la crise Covid-19, que 2 à 3% des émissions globales. Moins que le secteur digital dont les tenants du streaming vidéo ne sont jamais montrés du doigt », soulignent les auteurs. L’aviation subit pourtant « des attaques sans commune mesure avec son impact réel sur le climat. Elle est devenue l’otage d’une idéologie qui prône la décroissance comme seule solution aux enjeux environnementaux et qui déroule un avion-bashing, un dénigrement, qui frôle le fanatisme, comme pour se donner bonne conscience et oublier qu’on pollue ailleurs ». Ce « dénigrement irrationnel de l’aviation occulte non seulement la dimension émotionnelle, mais également l’impact socio-économique des activités aéronautiques », qui représentent plus de 1,1 million d’emplois directs et indirects en France, et 4,3% du PIB national. C’est donc « une réussite industrielle, un fleuron de notre capacité à innover, enfin un garant majeur de notre indépendance en matière de transport et de défense. Au-delà des nombreux emplois et du dynamisme économique qu’elle génère dans nos territoires, l’aéronautique est l’un des meilleurs représentants de notre savoir-faire », conclut les auteurs de la tribune.

 

Le Journal du Dimanche du 4 octobre 2020

 


J'aime

Comments

You have to be logged in to leave a comment Log in